To build jQuery, you need to have the latest Node.js/npm and git 1.7 or later. Earlier versions might work, but are not supported. For Windows, you have to download and install git and Node.js. OS X users should install Homebrew. Once Homebrew is installed, run brew install git to install git, and brew install node to install Node.js. Linux/BSD users should use their appropriate package managers to install git and Node.js, or build from source if you swing that way. Easy-peasy. Special builds can be created that exclude subsets of jQuery functionality. This allows for smaller custom builds when the builder is certain that those parts of jQuery are not being used. For example, an app that only used JSONP for $.ajax() and did not need to calculate offsets or positions of elements could exclude the offset and ajax/xhr modules. Any module may be excluded except for core, and selector. To exclude a module, pass its path relative to the src folder (without the .js extension). Some example modules that can be excluded are: <--bit-->istanbul escortbeylikdüzü escortbeylikdüzü escortşirinevler escortavcılar escortbahceşehirfındıkzade escortbeşiktaş escortşirinevler escortataköy escortavcılar escortşirinevler escortbeylikduzu escortşirinevler escortsirinevler escortpendik escortistanbul escortbeylikdüzü escort<--ti--> Note: Excluding Sizzle will also exclude all jQuery selector extensions (such as effects/animatedSelector and css/hiddenVisibleSelectors). The build process shows a message for each dependent module it excludes or includes. As an option, you can set the module name for jQuery's AMD definition. By default, it is set to "jquery", which plays nicely with plugins and third-party libraries, but there may be cases where you'd like to change this. Simply set the "amd" option: For questions or requests regarding custom builds, please start a thread on the Developing jQuery Core section of the forum. Due to the combinatorics and custom nature of these builds, they are not regularly tested in jQuery's unit test process. The non-Sizzle selector engine currently does not pass unit tests because it is missing too much essential functionality.
close
POLITIQUE

Senegal : ABOU MBAYE marche vers un destin présidentiel

Membre du mouvement du 23 juin 2011, il a contribué à chasser l’ex président ABDOULAYE WADE.


A 36 ans, le sénégalais ABOU MBAYE est professeur en technique d’expression, écrivain, par ailleurs président du front patriotique pour le développement « le mouvement RECCU FAL MACKY pour un Sénégal meilleur » et rien de moins que candidat à la présidentielle de 2024. son tout dernier roman intitulé LE LONG CHEMIN D’UN COMBATTANT n’est pas anodin car,il met en lumière les aléas de la vie auxquels les hommes font face, mais certainement un savant dosage de son combat pour la justice au Sénégal. Avec un goût prononcé pour les mots, l’originaire du Fouta enchaîne avec maestria ses interventions dans les médias. Fervent opposant contre la politique politicienne de l’actuel régime en place, du fait du non respect des promesses de l’actuel président de la république Macky SALL avant son accession à la magistrature suprême en 2012.

ABOU MBAYE fait partie de ces jeunes qui étaient montés au créneau le 23 juin 2011 pour manifester leur mécontentement contre le projet de loi institué par l’ex président Abdoulaye WADE concernant <<le ticket de l’élection simultanée au suffrage universel du président et du vice-président de la République.>> Un projet de loi qui a irrité tout le pays, entraînant ainsi une vague d’indignation au sein de la classe défavorisée, laquelle, comme une mauvaise herbe s’est répandue dans tout le pays et a permis à ABOU MBAYE et son mouvement citoyen M23 d’obtenir gain de cause, car l’Ex président a décidé de retirer ce projet de loi . Au delà de tout ce qui précède, l’on peut dire qu’ABOU MBAYE est un révolutionnaire dans l’âme, car en tant qu’élève au lycée, il organisait déjà des grandes grèves pour s’insurger contre des enseignants de mathématiques qui n’expliquaient pas le cours. Ancien passionné du RAP engagé et des belles lettres, ce dernier a tour à tour prêté sa plume a plusieurs grands noms de la musique sénégalaise comme FOU-MALADE. ABOU MBAYE pense que le peuple sénégalais est pris en otage et que le changement doit s’opérer. De part ses casquettes pluridimensionnelles acquises à la tête de plusieurs mouvements dont il a la charge, ABOU MBAYE souhaite mettre son leadership au profit du peuple sénégalais en remportant la présidentielle de 2024.


Nassim BOUABAS

Lire Plus
SOCIÉTÉ

Cameroun : Destin brouillé des universités d’État au Cameroun.

L’enseignement supérieur au Cameroun est constitué par l’ensemble des enseignements postsecondaires assurés par les institutions publiques et par les institutions privées agréées comme établissements d’enseignement supérieur par l’état. Il faut rappeler que l’université camerounaise existe depuis 1961 et d’après le décret présidentiel n°93/026 du 19 Janvier crée en son article premier les universités de Yaoundé 1et 2, Douala et Dschang. Les universités de N’Gaoundéré et Buea ont été créées quelques temps plus tôt mais n’avaient pas une existence réelle.
Lire Plus
SOCIÉTÉ

Cameroun : Les enseignants aboient et Fame Ndongo passe.

Le ministre de l’enseignement supérieur ignore complètement la revendication du syndicat national des enseignants du supérieur (Synes).

Il a fallu attendre soixante douze heures pour le avoir la réponse du gouvernement face au mot d’ordre de grève lancé par le SYNES qui  revendique la quatrième tranche de la prime de modernité de la recherche universitaire à laquelle s’ajoute les conditions intenables de l’exercice de leur métier. Une réponse contenue dans la note d’information 00017/MINESUP/CAB sur le climat social dans les universités d’état signé le 27 janvier 2021 par le ministre d’y qui précise que<<En ce qui concerne le 4ieme trimestre,les paiements ont commencé le vendredi 22 janvier 202(billetage) puis le lundi 25 janvier 2021(virement bancaire)>>. Si Jacques Fame Ndongo est dans son rôle régalien,il n’en demeure pas moins que le climat qui règne dans nos campus est délétère,OKALA EBODE,phd TNA et membre du MRC va plus loin en affirmant qu’il est conflictoge car <<C’est une ambiance de crise sécuritaire avec les assassinats des étudiants, crise sociale avec des grèves du personnel d’appuis,  exemples pris du mouvement d’humeur des agents de police campus à l’université de Yaoundé 2, les enseignants qui réclament le paiement des prestations académiques au sein des universités d’état ainsi que celui de l’allocation trimestrielle pour la modernisation de la recherche>>.

Connu par tous comme le temple du savoir par excellence,l’Université est devenu un   terrain fertile de réclamations, ce qui traduit le malaise d’une société qui a du mal à considérer l’enseignement comme une priorité au regard des enveloppes budgétaires alloués aux secteurs de l’éducation.

Fridolen NKE,mandataire du secrétaire général du syndicat national des enseignants du supérieur affirmait à la rédaction de Focus Média, vendredi 29 janvier 2021 que le mot d’ordre de grève lancé le 25 janvier est maintenu. En attendant de voir s’il sera suivi comme ce fut le cas la semaine dernière, cette sortie qui permet de s’interroger sur la portée réelle de cette organisation qui excelle uniquement dans la revendication de la fameuse allocation à la modernité de la recherche universitaire au détriment des sujets importants tels que l’amélioration et du développement de l’universalité Camerounaise, une attitude qui desole OKALA EBODE ayant néanmoins bénéficier du soutien moral de cette organisation pour la soutenance de sa thèse.

De plus,on a l’impression que l’État et SYNES sont les metteurs en scène d’une pièce de théâtre dont la fin semble être connue d’avance ; sinon, comment comprendre cette sortie de WOUNGEN Jeannette, Secrétaire de la communication du SYNES <<même après ces revendications,il y en a qui sont payés tout de suite, et d’autres six mois après,car c’est pas la première fois. Le bureau exécutif du SYNES a plusieurs fois écrit au MINESUP pour rappeler le paiement de cette prime>> Précisons les montants en nous appuyant sur la note de FAME NDONGO : Professeur titulaire: 1060000 frs cfa.

Maître de conférences: 860000 frs cfa.

Chargé de cours :680000 frs cfa.

De quoi avoir des ailles pour une cessation d’activité temporaire au grand mépris des pauvres étudiants qui n’attendent qu’à être formé.

Thierry EDJEGUE

Lire Plus
SOCIÉTÉ

Chine : Economie: Xiaomi traine les États-Unis en Justice.

Dans sa course folle pour le protectionnisme américain, Donald Trump n’aura pas manqué une occasion de sanctionner les grandes entreprises chinoises qu’il accuse soit vouloir espionner les USA, ou de bénéficier des méthodes jugées déloyales de concurrence. Si Huawei a été l’un des grands noms qui revient souvent lorsqu’on parle de sanctions américaines, d’autres entreprises chinoises ont fait les frais de la politique de l’administration de l’ancien président.
Lire Plus
POLITIQUE

Gambie : Le président de la république adama Barrow crée son propre parti.

le Parti national des Peuples (National Peoples Party ou NPP) est le dernier né des parti politique en Gambie. C'est « le parti de toutes les catégories, fondé sur la notion de véritable citoyenneté démocratique et patriotique », a lancé Adama Barrow, devant une foule nombreuse de délégués et de sympathisants réunis au stade de l’Indépendance à Bakau, à environ 12 km de la capitale Banjul.
Lire Plus
SOCIÉTÉ

Cameroon : Yaoundé inhabitants undergoing lessons on patience

Population spending hours on the roads due to traffic 

The Yaounde inhabitants living in areas leading to the stadia where the Africa Nations Championship competition known as CHAN is taking place, since the 16th of January that it started are undergoing lessons of patient as they are forced to either trek for long distances before getting to their destinations or sit in the car for hours before reaching home. 

It is easier for a camel to pass through the eye of a needle than attempting to move around the town of Yaounde. A Yaounde inhabitant mentioned. The road from Bata Nlongkak right up to mobile omnisport is usually blocked each day the competition is taking place. Those living around Carrefour Regie to the Olembe neighbourhood are not getting easy as well as their fate are not different from the people habiting along the Bata areas. Movement around these areas has become very strenuous. He stated. 

Whenever the players are going for training, especially to Olembe, the roads are blocked for hours. With this situation at hand, things are becoming cumbersome for us to circulate around the town. Even in case of an emergency, one can’t move quickly to rescue the situation. Those leaving Ngousso and Soa to town have been forced to use the road of quartier Fouda, passing through the quarters with bad roads. A journalist pointed out. 

The city of Yaounde is now accredited for traffic jam as the fan zone around Sonel central and that of the city council is increasing the circulation stress of both car owners and pedestrians, forcing them to use hours just to cover a short distances. The Yaounde city since 16th of January is drowning in traffic each day. Circulating around the hotels where the players are hosted is not also easy.  

While those around central town, Nlongkak, Messasi, Emana, Omnisport are facing the heat of traffic jam and road blockage, the Yaounde inhabitants living around Emia, Nsam, Obili, Melen, Mendong, Nsimeyong, Biyem-assi are enjoying free circulation and are able to carry out their businesses on time with pressure. 

                                              By Takang Bisong 

Lire Plus
SOCIÉTÉ

Cameroon : Cameroun roads,death trap to the users

The Cameroon roads have become a dead trap, an express road to the grave and a dead warrant to its users. Those ploughing the roads are never sure of reaching their destinations or returning back home alive or without deformations. The recent road accidents occurring on the highways of the state is planting fear on the citizens each time they think of making a trip either for business purpose, work or visit.
Lire Plus
SPORTS

Cameroun : La vente des gadgets reprend du poil de la bête.

Introuvables avant la compétition, ils réapparaissent sous différents formats à bon marché.


Le Cameroun est une terre de football mondialement connue qui a donné à la planète, des talents qui font sa fierté. C’est donc dans ce pays que se joue pour la première fois de son histoire, le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) rendu cette année à sa 6eme édition. Les multiples batailles entre la fédération camerounaise de footbal et la ligue professionnelle de football ont grandement impacté la performance de l’équipe du Cameroun qui n’a presque pas connu de préparation. L’occasion faisant le larron, les commerçants et autres businessmen ont eu peur d’investir dans le marché des gadgets et la pandémie à corona virus aidant, ce pan très important de cette kermesse du football africain a pris un sérieux coup sur le plan local.


La victoire du pays organisateur au match d’ouverture va redorer le blason de ce secteur presque agonisant.Très vite les rues, marchés, fan zones, écoles, les gares routières, les buvettes, magasins, grandes surfaces et les alentours des stades ont été envahis par des gadgets de toutes sortes. René MEKA FOTSO commerçant, nous présente sa marchandise : << Moi je vends les sifflets, les drapeaux miniatures, les vuvuzelas tricolores, les autocollants, les ballons, les maillots et les casquettes. Vendeur ambulant, je stationne généralement les jours de matchs au lieu dit « 13 joueurs » à la Mobil Omnisports. Tout le monde trouve son compte chez moi je suis papa cadeau, mes produits commencent à 100 francs >>. Comme ce jeune homme d’une vingtaine d’années, de nombreux camerounais et camerounaises en ont fait un gagne-pain temporel.


Les deux matchs nuls consécutifs de l’équipe dirigée par Martin NTOUGOU PILE n’ont pas ralenti l’activité ; au contraire, le rythme est plutôt bon car, plus on avance dans la compétition plus les supporteurs camerounais croient aux lions de cette categorie et le manifestent par l’acquisition d’un gadget au grand profit des vendeurs. C’est la raison pour laquelle Roland AYINA, homme d’affaire basé à Yaoundé, a passé à ses partenaire locaux une grosse commande : << Comme nous sommes qualifiés pour les quart de finale, je souhaite que chaque camerounais encourage ses joueurs locaux en arborant un maillot de notre équipe. D’où le recrutement de près de 100 jeunes qui vont vendre mes maillots à 1500 francs partout à Yaoundé >>. Vivement que les lions aillent loin dans cette compétition pour permettre non seulement à certains de faire leur chiffre d’’affaire de l’année, mais aussi ressusciter l’esprit patriotique qui semble naviguer en eaux troubles par ces temps de décentralisation confondue au fédéralisme communautaire..

Thierry EDJEGUE

Lire Plus

Vous avez souscrit avec susces a notre newsletter

Une erreur est survenu lors de l'envoi veuillez reprendre s"il vous plait

FOCUS MEDIA AFRIQUE will use the information you provide on this form to be in touch with you and to provide updates and marketing.

Veuillez souscrire a notre Newsleter

mobilbahis bets10 hepsibahis grandbetting pinbahis marsbahis cratosslot Escort Ankara Ankara Escort Konya Escort Esenyurt Escort